Vous êtes ici

Histoire au fil du siècle

L'histoire de la Bourgogne au fil du siècle au travers de films amateurs, de l'histoire de villes, de villages, des guerres et libération, de familles, d'hommes qui sont autant personnailtés, inventeurs, industriels.
En lêlant image d'archives, témoignage d'historien, souvenirs d'anciens, cette collection nous fait voyager dans l'histoire de la Bougogne au travers du siècle.

Durée épisode: 
26
Nombre épisode: 
16

La construction d’un foyer rural bouleverse la vie quotidienne du village de Thury. La vocation culturelle de ce foyer doit aider les agriculteurs, à sortir de leur environnement rural et à moderniser le village reclus. Représentant de la laïcité et du progrès, l’instituteur a un rôle essentiel : il dirige les principales activités. On organise, ainsi, des projections, puis grâce à une caméra 16 mm, on filme tout ceux du village. « Se voir sur un écran » attire toute la population. Le cinéma devient le moteur de la vie de Thury; le foyer rural, le centre d’attractions.

Par le témoignage d’enfants de la guerre de 45, aujourd’hui grand-parents, un historien sociologue pose une question fondamentale : faut-il accréditer les souvenirs d’enfance de la seconde guerre mondiale comme vérité historique ? La Libération, tant souhaitée par les parents, est un quotidien bouleversé pour les enfants, ils nous expliquent leur vision des événements. Comment enfants, ils ont vécu ces circonstances. Mais les souvenirs lointains et l’affabulation enfantine trompent la réalité des faits.

La famille Schneider a installé son usine de métallurgie au Creusot, depuis le milieu du XIX° siècle. De père en fils, pendant plusieurs générations, ils ont construit un véritable empire industriel, de grande renommée, jusqu'à l’annonce de sa faillite en 1984, à la suite de la mort du dernier héritier de la dynastie. Précurseurs du paternalisme, ils affirment leur domination. Toute tentative de soulèvement de la part des ouvriers est vaine, les reprise en main sont draconiennes. Ils veulent un contrôle social complet et l’ordre doit être le maître.

L’annonce du débarquement grossit le maquis de nouvelles recrues. En août 44, les troupes arrivent en Provence, les prémices de la Libération coûtent de nombreux combats entre résistants et allemands. Les acteurs de cette Histoire nous expliquent simplement leurs faits et gestes, plus que courageux. Mais le retour à une vie normale avec la fin de l’occupation est souvent décevante et difficile, pour les résistants patriotes qui ne reçoivent pas le respect qu’ils méritent, et pour les déportés qui ont côtoyé la mort.

Les années 30 et 40 sont marquées par la tradition. Sur le Plateau du Haut-Doubs, règnent les « Blancs », les catholiques ; dans la vallée, ce sont les « Rouges ». Malgré une impression d’âge d’or de cette période, c’est le temps de la crise mondiale. Mais sur le Plateau, la vie traditionnelle n’est guère bouleversée, seule, les intéresse, la question religieuse. Les enfants sont élevés dans le culte : chaque matin avant l’école, il y a une messe et la fenaison ne se fait pas sans l’accord du curé.

Pages