Vous êtes ici

Les artisans d art voyagent

Les métiers d’art sont le fruit de techniques ancestrales, affinées au fil du temps par des hommes exigeants et amoureux de leur métier. Ce savoir-faire et les nombreuses réalisations artistiques qui en découlent composent un véritable patrimoine régional et national qui s’exporte aux quatre coins du monde. Cette collection s'intéresse aux artisans d’art de notre région qui ont une véritable dimension internationale.
Que ce soit, un fondeur, un ferronnier, un luthier, un ébéniste, un peintre, ou un marbrier tous ces artisans de notre région auront été choisis pour leur maîtrise, leur exception qui les fait connaître dans le monde et travailler sur des chantiers incroyables et ambitieux. Ces métiers souvent peu connus du grand public font partie de notre tradition. Ces hommes et ces femmes qui travaillent, respectent et font progresser un savoir-faire, un art de faire méritent d’être mieux connus par leur propre région car ils sont souvent paradoxalement plus connus à l’étranger.

Durée épisode: 
26
Nombre épisode: 
10

A la vitesse de la lumière

La ville de Lyon a été la première à illuminer ses bâtiments publics. Alain Guilhot, Architecte Lumière, est le précurseur de ce métier. Sa passion, son engagement ont permis de convaincre et de dépasser les idées reçues. Cet investissement a un coût : Sa vie privée, sa vie de famille sont passées au second plan. Son fils, dans la pure tradition artisanale, le rejoint et travaille à ces cotés. Malgré les difficultés c'est toujours avec passion qu'il voit l'avenir et est fier d'avoir participé à l'émergence de ce nouveau métier.

Dans les vieux ateliers de tisserie de la maison Prelle, les ouvrières ont découvert que un « yard » représentait 91,4 centimètres, nouvelle clientèle américaine oblige. Tandis qu’à Lyon, les ouvrières font vivre les vieux métiers à bras même si une partie des ateliers a été mécanisée (« les machines modernes ne savent pas tout faire »), Guillaume Verzier, le PDG, joue au « marchand de tapis » de Lyon à New-York, des gigantesques demeures-musées aux trottoirs de la ville.

« Je voulais être tapissier au fond de ma cour… aujourd’hui, il est vrai que ce n’est pas le cas ». La réputation de Charles Jouffre a franchi les frontières de notre pays et son travail très haut de gamme est recherché aux quatres coins du monde.

Pages