Vous êtes ici

Maisons Ecolo

Résidence secondaire ou habitat principal, une maison écologique c’est avant tout un bâtiment qui répond au souhait et aux besoins actuels des usagers et qui anticipe l’avenir, en prévoyant l’évolution de la structure familiale et l’utilisation du logement à différentes époque de la vie. Les autres critères sont plus subjectifs et varient selon le milieu, urbain ou naturel, le contexte géographique et sociologique et les moyens financiers des clients. Les grilles d’analyses englobent généralement le confort visuel et acoustique ainsi que la maîtrise des déchets et du cycle de l’eau, mais la plupart des professionnel s’accordent sur les trois thèmes majeurs de la démarche environnementale : intégration du territoire, confort thermique l’hiver et d’été et choix raisonné des matériaux. Qu’ils soient conçus selon une approche intuitive ou une démarche analytique, les exemples choisis pour cette collection proposent chacun des solutions intéressantes sur au moins deux de ces thèmes.

Durée épisode: 
52
Nombre épisode: 
3

Quel est le matériau le plus écologique pour construire sa maison ? Il ne suffit pas qu’un matériau soit naturel pour qu’il soit respectueux de l’environnement. Ces propriétés écologiques dépendent de la quantité d’énergie dépensée pour l’extraire, le produire, le transporter, le transformer et le recycler.

S’adapter au territoire, c’est intégrer la maison au sens propre du terme, pour pouvoir vivre en harmonie avec la nature. Toutes ces maisons sont des exemples réussis d’intégration à l’environnement. Sur des terrains en pente ou plats, au milieu d’arbres ou de rochers, il a fallu à chaque fois respecter les sites de construction.

Tenir compte du climat pour construire sa maison. C’est une question de bon sens, mais qui s’est perdue avec le temps et l’amélioration des technologies. En adéquation entre l’habitat, ses occupants et le climat, la maison doit à la fois se protéger et profiter des éléments extérieurs : le soleil, le vent, la pluie ou la végétation. En tenant compte des principes du bioclimatisme, on peut se passer de chauffage l’hiver, et de climatisation l’été.