Vous êtes ici

Unitaire

Ce film axé sur l’organisation de la santé autour des personnes âgées, se propose de dresser un état des lieux, sans faire du journalisme d’investigation qui dénoncerait. Ce documentaire va faire un tour d’horizon des problèmes de la santé et de la vieillesse, en faisant intervenir les nombreux acteurs de cette tranche de (fin de) vie.
Les problèmes existent, ils sont nombreux, mais chaque intervenant, en les soulevant, parlera aussi des solutions éventuelles, à inventer ou à poursuivre lorsqu’elles ne sont qu’embryonnaires.

Ce documentaire-fiction va naviguer entre la salle de classe, la maîtresse et les élèves et l’entourage de ces enfants.
La laïcité est principe que l'on saisit d'abord dans une histoire et qui se réalise dans cette histoire. Ce documentaire-fiction va balayer l’histoire de France et les grandes dates importantes en liaison avec la laïcité et le combat qu’ont mené certaines grandes figures de notre passé.

L'accès, dans des conditions sanitaires décentes à l'interruption volontaire de grossesse a été reconnu par la loi Veil du 17 janvier 1975. Celle-ci a été réaménagée par la loi du 4 Juillet 2001, prolongeant le délai légal l’accessibilité à l'interruption volontaire de grossesse de deux semaines.Aujourd'hui ces lois ont fait la preuve de leur utilité, mais aussi de leurs limites au regard de l'évolution des mentalités de la société française ainsi que dans l’organisation du corps médical.

Nous suivons la journée type de ces deux personnages, concierge et gardienne : les poubelles, le courrier, le nettoyage, les discussions avec les locataires, les temps morts, … Approche sociale et documentaire, le film lèvera un coin du voile sur un métier qui évolue et qui surtout est remis au goût du jour grâce à un texte de loi.

La rencontre d’une danseuse sur un tournage à l’île d’Ouessan, inspire le narrateur à mener une aventure ambiguë avec elle dans le désert de Tunisie. Brève de vie d’un tournage compliqué, initiation à la danse pour un réalisateur tâtonnant, rêve mystérieux des corps. La danseuse ne se doute pas de ce qu’elle va faire : danser sur le sable d’un désert, épiée par une caméra tantôt absente, tantôt impudique.

Pages