Vous êtes ici

DVD

Le nouvel îlot Îlink prend place sur l’île de Nantes, au cœur d’un quartier en plein mutation urbaine, à la recherche d’une nouvelle identité. Le projet expérimente une nouvelle façon de construire, en plaçant l’usager au cœur du processus. Les quatre bâtiments qui forment Îlink accueillent pour moitié des habitants, dans un esprit intergénérationnel, et pour autre moitié des actifs. Trois cabinets d’architecture se sont partagés l’îlot : Explorations Architecture a conçu le dock 1, Block Architectes et Guinée Potin ont réalisé le dock 2.

Plus qu’une architecture, Îlink propose un nouveau mode de concevoir des espaces et d’habiter en milieu urbain. Trois groupements immobiliers, Vinci immobilier, Quartus et Adim, sont à l’origine du projet, rejoints par le bailleur social Harmonie Habitat. La rencontre entre Quartus et l’agence de communication Scopic a par la suite donné naissance à une maîtrise d’usage, mêlant alors les futurs habitants au projet d’architecture.

Ce projet propose une nouvelle manière de penser l’architecture : des concertations et des expérimentations pour influencer le travail des architectes et aménageurs. En interrogeant successivement les usagers de ce nouvel îlot et les missionnaires de la maîtrise d’usage, le réalisateur veut comprendre les enjeux d’une telle structure expérimentale et son aboutissement.

Année de production: 
2 018

Bâtiments impressionnants, programmes inhabituels… Aujourd’hui les musées sont en pleine mutation. Le contenu et le contenant se transforment en même temps.

Depuis 2000, les Fonds Régionaux d’Art Contemporain (FRAC) construisent des bâtiments ‘signal’ pour héberger leurs collections et pour mettre fin au fonctionnement nomade qui était leur caractéristique principale. Ces lieux de diffusion et de collection de l’art contemporain questionnent l’idée contemporaine de l’architecture muséale. Regrouper ces bâtiments, c’est aussi montrer une variation sur le même thème : chaque bâtiment a un programme comparable, pourtant les positions et les doctrines architecturales sont extrêmement diverses, ce qui nous permet de découvrir les tendances de l’architecture muséale. Quel est le lien entre l’art et l’architecture ? Comment ces nouvelles constructions visent à effacer la frontière entre contenu et contenant, exposition et bâtiment, l’architecture et l’art ? Cette redéfinition du rapport contenu – contenant amène-t-il les FRAC à donner un rôle principal à l’architecture dans la communication muséale ?

Collection: 
Année de production: 
2 018

Rive Gauche est une zone vaste, hétérogène avec des quartiers aux frontières floues et souvent aléatoires.

La BNF, Réinventer Paris, les Grands Moulins… Qu’est-ce que ces projets peuvent-ils avoir en commun ? Quels liens peut-on trouver entre les quartiers Masséna, Austerlitz, Tolbiac et Bruneseau ? Quelles sont leurs différences et similitudes ?

Il est important de comprendre comment les habitants, les travailleurs, les étudiants et les simples visiteurs voient et se positionnent par rapport à ce territoire. Comment construisent-ils leur identité dans cette ville et sur cette rive ? De quelle manière participent-ils dans la création d’une nouvelle identité de cette zone ?

Il fallait résoudre plusieurs problèmes : construire à côté, au-dessus ou sur des voies ferrées, mettre une importante quantité de bureaux afin d’attirer de grands investisseurs, créer le lien avec les habitants, retrouver l’accès à la Seine…

La ville vit au quotidien, bouge, change et raconte des histoires. La ville aux visages multiples crée des interactions entre différents types de population, qui la façonnent à leur tour.

Collection: 
Numéro: 
14
Année de production: 
2 017

Visite dans le quartier de la Chapelle souffrant depuis longtemps de son enclavement entre deux faisceaux ferroviaires, mais qui aujourd’hui s’offre un second souffle, plus vert... Le programme de réhabilitation lancé il y a plus de 10 ans est désormais devenu réalité : Les Halles Pajol, anciennement désaffectées, se sont transformées en une structure de bois énergétiquement autonome, abitrant une bibliothèque, des espaces de vie et un jardin intérieur. Aux quatre coins du quartier émergent des équipements publics, d’anciens bâtiments sont rénovés quand de nouveaux sortent de terre. La réglementation parisienne ajoutée au respect du patrimoine et à la conscience écologique mènent à une idée architecturale globale : faire du vieux avec du neuf.

Comment un quartier souvent dénigré est-il devenu un lieu plus apaisé ? Paris Ecolo témoigne de l’histoire d’une mobilisation de citoyens désireux de conserver leur territoire tout en le modernisant. Habitants, architectes, sociologues… Une multitude de voix pour nous décrire le quartier et son évolution. A la Chapelle c’est une ville sur une ville qui se développe.

Collection: 
Numéro: 
13
Année de production: 
2 018

Situé à côté de la Bibliothèque Nationale de France, Durkheim est également le premier bâtiment de logement construit dans le quartier. A la fin des années 90, le quartier de la BNF n’était pas totalement marqué et la future population n’était pas encore prédéfinie. Cela peut être une contrainte pour construire un bâtiment, mais pas pour Francis Soler. Avec une forte croyance dans la flexibilité du logement, il propose ainsi un projet qui peut s’adapter à tout type de population. Cependant, il ne s’arrête pas là et veut aller encore plus loin dans la réflexion sur l’aspect physique et énergétique du bâtiment. Il propose ainsi une double peau imitant le costume de plongée pour résoudre les problèmes énergétiques. Quant à l’aspect extérieur du bâtiment, il trouve son inspiration dans ses origines et dans l’art afin de créer une pièce unique en son genre.

Numéro: 
24
Année de production: 
2 018

Pages