Vous êtes ici

Architecture

Que savons-nous du métier d’architecte ? Quelles approches conceptuelles peut-on avoir de ce métier ?  Quelles sont les conditions d’un mieux vivre pour nos populations majoritairement urbaines ? Comment réinventer la façon de construire ? Comment bâtir la ville de demain ?

Nous nous sommes intéressés à l’architecte franco-libanaise Lina Ghotmeh pour dresser son portrait et partir à la découverte de ses œuvres.

Première mondiale, Yhnova, est une maison imprimée en 3D en 54 heures seulement. Sorti tout droit de l’imagination et le fruit des années de recherches du laboratoire de l’Université de Nantes et de trois chercheurs : Benoit Furet, Philippe Poullain et Sébastien Garnier, elle est aujourd’hui habitée par une famille après une année de tests. Ces nouveaux propriétaires de la maison hors du commun profitent de cette maison d’architecte avec une forme très originale en courbe qui épouse la végétation du site et s’adapte au maximum à l’environnement existant.

Que deviennent les infrastructures olympiques après les Jeux Olympiques ? Quel héritage laissent-t-ils aux territoires et aux habitants qui les accueillent ? Sous un angle architectural et sociétal, nous cherchons à comprendre comment l’événement international transforme les territoires, et à cerner leur impact économique, social, environnemental, territorial, mais aussi individuel, à l’échelle d’un habitant, ou d’un sportif. A Grenoble, La Plagne-Tarentaise, Albertville, Autrans et Paris, nous partons sur les traces, matérielles et immatérielles, des Jeux Olympiques.

Découvrons Edouard François, architecte iconoclaste et clivant. Fer de lance de l’ « architecture végétale », il a dès la fin des années 1990 réalisé des bâtiments étonnants qui déjouent les codes architecturaux : l’immeuble qui pousse à Montpellier, le Panache à Grenoble, la Tour de la biodiversité à Paris… sa personnalité fantasque et son franc-parler en font un personnage à part dans le paysage architectural français.

Découvrez le métier d’architecte par le biais de Thomas Dubuisson et son portrait dressé. L’expression de « père en fils » est particulièrement appropriée dans la famille Dubuisson, on est architecte depuis 5 générations ! Mais alors comment sortir de l’ombre des grandes figures de la famille, quand on porte le même nom et a la même profession ? Thomas Dubuisson a eu des projets d’architecture et des projets de rénovation. Mais pas n’importe lesquels, des rénovations de bâtiments signé par son grand-père il y a plus de 50 ans.

Pages