Vous êtes ici

Architecture

Dans un contexte d’après-guerre où la création de logements devient une priorité, Le Corbusier propose une nouvelle manière d’habiter à Firminy. Rompant avec la disposition classique des appartements d’immeuble, il crée des logements atypiques et fascinants encore aujourd’hui. Il inclut les services de la ville dans l’immeuble même, articulés sur les toits ou le long des rues intérieures, une révolution. Entre architecture et mode de vie, ce documentaire traite de la vie courante des habitants dans ce lieu emblématique.

Dans un contexte d’après-guerre où la création de logements devient une priorité, Le Corbusier propose une nouvelle manière d’habiter à Firminy. Rompant avec la disposition classique des appartements d’immeuble, il crée des logements atypiques et fascinants encore aujourd’hui. Il inclut les services de la ville dans l’immeuble même, articulés sur les toits ou le long des rues intérieures, une révolution. Entre architecture et mode de vie, ce documentaire traite de la vie courante des habitants dans ce lieu emblématique.

La Townhouse de Marc Favaro se veut discrète dans le quartier de la Croix-Rousse, elle n’a pourtant rien à voir avec l’architecture traditionnelle et historique du lieu. Les fenêtres sont grandes et à l’horizontale, la façade en bois est revêtue de cassettes en zinc pigmento, et l’intérieur n’a rien de standard non plus. Pourtant, la Townhouse s’inscrit parfaitement dans le paysage. Il s’agit d’une construction « familiale » puisque le propriétaire du lieu n’est autre que l’architecte du projet.

Alors que la démolition des grandes barres d'habitation des années 60 se poursuit lentement, les nouvelles constructions en banlieue s'efforcent de ne pas reproduire les erreurs du passé. Les architectes affichent leurs ambitions : esthétisme, performance énergétique, lien social. A Vitry-sur-Seine, le quartier Balzac est en pleine réhabilitation. C’est dans ce contexte et au cœur de cette cité où se mêlent bâtiments industriels, immeubles HLM et habitat individuel, que l’architecte Bruno Rollet imagine Le Candide.

Sur les bords de Saône, le nouveau quartier de la Confluence prend forme. Des bâtiments à l’architecture contemporaine et innovante remplacent les anciennes friches industrielles. Parmi eux, se trouve le fameux « cube orange » dont la couleur et l’architecture ont partagé les lyonnais. Après la rénovation des anciennes halles des salins, construites dans les années 1930, et leur transformation en restaurant gastronomique, en 2010, le « cube » vient agrandir le pavillon des salins.

Pages