Vous êtes ici

Fiction

Dans une cabine de maquillage Madeleine va maquiller Béa, jeune comédienne. La séance est mouvementée. Les interventions de Paul, le réalisateur ne font qu’aggraver les choses malgré les efforts de Madeleine pour sauver la situation.

Une jeune femme entre dans une pièce, s’assied et nous fait les aveux d’un crime qu’elle a commis. Ce texte étrange réussit à mêler une description détaillée très crue et dure à une présentation qui rend presque anodin l’événement.

Ce film traite de la difficulté à réaliser son propre court-métrage lorsqu’on est un jeune auteur, mais prend le parti d’en rire et d’en décaler son propos.
Humour, dérision et dialogues incisifs, c’est un bon exemple de… de ce qu’il ne faut pas faire. Trop d’la balle, j’te dis, la tête ed ma mère !