Vous êtes ici

Historique

La visite du musée d’Histoire de la Médecine et de la Pharmacie de Lyon par le Professeur Charvet va permettre de découvrir l’histoire de la médecine : des progrès dans la connaissance du corps humain, aux maladies aux évolutions rapides du siècle… En faisant un tour d’horizon des habitudes alimentaires on va finalement voir que selon les classes sociales, les aliments sont différents. Au cours de ce voyage, on s’aperçoit que la société change, les habitudes de vies et d’alimentation ainsi que les maladies et les progrès de la médecine aussi.

Un peu de géographie et un peu d’histoire, qui va nous parler de l’eau et Lyon est cernée par les eaux. Cette promenade va nous faire naviguer entre différents thèmes tels que l’économie du fleuve dans l’histoire, les ponts, les crues, les fêtes et surtout son aménagement. Car l’homme depuis l’invention de la roue, fait tout pour améliorer et accélérer ses déplacements. Sur l’eau, mais également sur la terre, sous la terre ou dans les airs.

Quelle était la place de l'enfant dans la famille, dans la société? Question posée tout au long des différentes périodes pour constituer une petite histoire de l'enfance à Lyon.Comment était-il perçu et representé? Quels jeux, quels loisirs? Quelle éducation familiale, religieuse, scolaire? Quelle législation lui était applicable? Ses droits et ses devoirs. Comment et à quel âge s'effectuait le passage de l'enfance à l'âge adulte?

Une ville est vivante. Elle a un cœur, des artères, des poumons. Elle nait, grandit, se transforme. Au cours des siècles son visage change en fonction des populations, des évènements, des inventions et des progrès techniques. Elle est vivante des milliers de personnes qui la constituent et de ses fleuves. C'est au visage de Lyon que ce documentaire s'intéresse, plus exactement à ses visages successifs.

La construction d’un foyer rural bouleverse la vie quotidienne du village de Thury. La vocation culturelle de ce foyer doit aider les agriculteurs, à sortir de leur environnement rural et à moderniser le village reclus. Représentant de la laïcité et du progrès, l’instituteur a un rôle essentiel : il dirige les principales activités. On organise, ainsi, des projections, puis grâce à une caméra 16 mm, on filme tout ceux du village. « Se voir sur un écran » attire toute la population. Le cinéma devient le moteur de la vie de Thury; le foyer rural, le centre d’attractions.

Pages