Vous êtes ici

Portrait

Industriel audacieux qui dirigea un empire automobile, Berliet, né en 1866, respecte travail et famille. Il découvre dans les ateliers de soierie de son père, la mécanique et entretient cette passion avec la naissance de l’automobile. A la mort de son père, il s’investit dans une usine de Venissieux afin de développer les transports publics, il reçoit alors la légion d’honneur. Le premier parcours de 400 kilomètres, à travers le désert, est organisé par Berliet lui même afin d’appuyer l’efficacité de ses camions.

Après plusieurs années d’apprentissage dans les meilleures maisons de Lyon et Paris, Paul Bocuse s’est illustré dans la grande cuisine par sa simplicité et son désir de bien faire. Il nous raconte ses souvenirs de cuisine dans la tradition familiale, au bord d’un étang des Dombes dans l’Ain.

Yann Rivron, peintre : « … il serait peut être temps que j’arrive à bien vivre de ma peinture ; à plus de 40 ans cela me paraît légitime et quand je vois tous ces marchés de la création cela me fait un peu sourire, on ne vend pas des légumes quand même…De toute façon, je veux à tout prix préserver ma liberté, il est hors de question que l’on me dise ce que je dois peindre pour que ça marche, ça ce n’est pas envisageable !! »

Dans son atelier du village pittoresque de Saint-Antoine-l’Abbaye, plein d’élèves venus apprendre le métier, Jean-Claude Chevènement restaure l’abbatiale. On se croirait au Moyen Âge, avec la cour pavée et les maisons d’un autre temps. Il croque pour définir le travail à exécuter sur la pierre, puis taille et sculpte la pierre dans une attitude de recueillement. Son métier et ses principes l’ont amené à travailler d’autres pays, notamment pour des églises orthodoxes .

La famille Schneider a installé son usine de métallurgie au Creusot, depuis le milieu du XIX° siècle. De père en fils, pendant plusieurs générations, ils ont construit un véritable empire industriel, de grande renommée, jusqu'à l’annonce de sa faillite en 1984, à la suite de la mort du dernier héritier de la dynastie. Précurseurs du paternalisme, ils affirment leur domination. Toute tentative de soulèvement de la part des ouvriers est vaine, les reprise en main sont draconiennes. Ils veulent un contrôle social complet et l’ordre doit être le maître.

Pages