Vous êtes ici

Portrait

Depuis sa nomination par le Vatican à l’archevêché de Lyon, Albert Decourtray n’a de cesse de rassembler les religions et de lutter contre l’exclusion. Les juifs, les musulmans et les catholiques sont réunis par cet homme qui s’engage contre toute forme de racisme. Il est plus que sensible et se démarque de Rome tout en respectant son chef spirituel.

En feuilletant un journal, nous retrouvons les figures marquantes de Lyon et nous nous attardons sur quelques exemples marquants : les frères Lumière et la famille Gilet dans l’industrie, Edouard Herriot, Vivier Merle, Laurent Bonnevay en politique, Marcel Dargent et Edmond Locard pour les sciences, Jean Couty et Georges Salendre pour la culture.

Vie et œuvre de Jacqueline Delubac, actrice lyonnaise et femme du célèbre Sacha Guitry. Elle fut l’égérie de Guitry dans ses films puis devient femme mondaine aux bras de son second époux. Son aisance financière la transforme en collectionneuse de peintures d’art modernes. Elle fait acquisition de nombreux tableaux, modernes mais aussi impressionnistes bien qu’elle y soit moins sensible. En 1988, elle fait don, à sa ville Lyon, des oeuvres impressionnistes de son second mari puis en 1993 de ses tableaux préférés : les modernes. Lyon possède alors une collection remarquable.

Henri Vincenot (1876-1968) a débuté comme «cheminot-reporter» mais il s’est rapidement illustré dans de nombreuses disciplines : la sculpture, la peinture et le dessin, l’écriture, la musique de composition, le théâtre. Ces livres sont profondément emprunts de la Bourgogne, sa terre natale. Cet homme, si proche de la nature, que l’on surnommait «le Père de la Bourgogne», dont l’accent prononcé et l’amour de sa terre, a redonné à son pays , le prestige oublié et incompris des «étrangers».

Ce documentaire nous montre, le Chanoine Kir, comme un personnage paradoxal. Il fut prêtre et très pieux. Généreux avec les pauvres gens, il fit preuve d’un grand dévouement pour son entourage. Maire de Dijon pendant vingt-trois ans, malgré de nombreux détracteurs, il fut aimé des Dijonnais. Mais il était aussi, selon les témoignages de ceux qui ont vécu à ses côtés : menteur, contradicteur, vindicatif, opportuniste et excentrique. Homme de tous les paradoxes, il reste un des personnages les plus étranges de la politique française de l’époque.

Pages