Vous êtes ici

Société

Ce film axé sur l’organisation de la santé autour des personnes âgées, se propose de dresser un état des lieux, sans faire du journalisme d’investigation qui dénoncerait. Ce documentaire va faire un tour d’horizon des problèmes de la santé et de la vieillesse, en faisant intervenir les nombreux acteurs de cette tranche de (fin de) vie.
Les problèmes existent, ils sont nombreux, mais chaque intervenant, en les soulevant, parlera aussi des solutions éventuelles, à inventer ou à poursuivre lorsqu’elles ne sont qu’embryonnaires.

L'accès, dans des conditions sanitaires décentes à l'interruption volontaire de grossesse a été reconnu par la loi Veil du 17 janvier 1975. Celle-ci a été réaménagée par la loi du 4 Juillet 2001, prolongeant le délai légal l’accessibilité à l'interruption volontaire de grossesse de deux semaines.Aujourd'hui ces lois ont fait la preuve de leur utilité, mais aussi de leurs limites au regard de l'évolution des mentalités de la société française ainsi que dans l’organisation du corps médical.

Nous suivons la journée type de ces deux personnages, concierge et gardienne : les poubelles, le courrier, le nettoyage, les discussions avec les locataires, les temps morts, … Approche sociale et documentaire, le film lèvera un coin du voile sur un métier qui évolue et qui surtout est remis au goût du jour grâce à un texte de loi.

Gigantesque réalisation architecturale pour l’époque la piscine du Rhône propose depuis 1965 la baignade légale en plein centre-ville. En effet la proximité des bassins avec le fleuve et une vue unique et imprenable sur la presqu’île offre à cette piscine un emplacement hors du commun. De nombreux nageurs et baigneurs de tous âges et de milieux différents se côtoient tout au long des trois mois d’ouverture.

En France, les trois quarts des étudiants exercent une activité rémunérée, soit pendant l'année universitaire, soit pendant les vacances d'été.
Ce double emploi du temps nécessite une organisation rigoureuse. Il est prouvé qu’au-delà de 15h de travail par semaine, la scolarité en pâtit.
Nous vivons au cœur d’une collocation de neuf personnes, dont trois sont étudiants et travaillent. Noémie est étudiante en orthophonie, Mirela en Arts du Spectacle et Alexandra en anthropologie.

Pages