Vous êtes ici

TLM

Le docteur Charles Mérieux a œuvré toute sa vie durant pour l’accès à la santé pour tous et surtout pour les plus démunis. Le laboratoire de sécurité P4 à Lyon en est manifestement une application, où les maladies infectieuses les plus dangereuses pourront être étudiées dans le but de trouver des vaccins efficaces et bon marché. Toutes les techniques modernes ont été utilisées  pour rendre inviolable ce laboratoire : comme nous l’explique la directrice du laboratoire, le P4 de Lyon est le plus fiable et le plus moderne des P4 du monde.

Paul Marandon, sculpteur : «…Le prix c’est ce que l’on reçoit comme récompense, c’est aussi ce que l’on paye en échange d’une marchandise, pour connaître le prix de la création encore faudrait-il savoir ce qu’est cette fameuse création, il me faut alors parler de moi…cariatides, gradiva, amazones, femmes de pierre, de plâtre, de papier…alors un jour , je me dis qu’il va bien falloir les sortir, les montrer, peut être les vendre. »

Tony Garnier (1867-1948) fut un grand architecte à la vision humaniste, qui transforma sa cité : Lyon. Il a idée d’une cité industrielle dont il a dressé les plans et qu’il gardera en mémoire. Homme moderne aux idées sociales généreuses, il souhaite améliorer les logements ouvriers. Dans toutes ses créations, Il mêle architectures antique et moderne et prône la maison individuelle proche de la nature. Son idéal fut mis en œuvre dans des constructions telles que l’hôpital Edouard Herriot, la Halle de son nom ou les abattoirs de Gerland, aujourd’hui en grande partie disparues.

Glisser entre ceux qui dansent, ceux qui jouent, qui font des images, pour la toile ou sur la toile. Juste pour voir comment ça glisse dans les Coulisses du Toboggan.

Industriel audacieux qui dirigea un empire automobile, Berliet, né en 1866, respecte travail et famille. Il découvre dans les ateliers de soierie de son père, la mécanique et entretient cette passion avec la naissance de l’automobile. A la mort de son père, il s’investit dans une usine de Venissieux afin de développer les transports publics, il reçoit alors la légion d’honneur. Le premier parcours de 400 kilomètres, à travers le désert, est organisé par Berliet lui même afin d’appuyer l’efficacité de ses camions.

Pages