Vous êtes ici

En diffusion

image: 

Comment reconvertir des friches hospitalières de centre-ville ? Comment respecter ces lieux chargés de mémoire qui sont de véritables éléments de patrimoine historique, tout en les inscrivant dans une démarche d'ouverture et de renforcement du centre-ville ? Comment créer un nouveau quartier consacré au savoir et à l'art ? Pour répondre à ces questions, nous partons à la rencontre de l'ilôt Chalucet à Toulon et de l'architecte de son projet de réaménagement, Corinne Vezzoni.

Inscrit pour le rayonnement futur de la ville de Nantes, le quartier de l’île de Nantes devient le lieu de toutes les rencontres. La réhabilitation des anciennes Usines Alstom devient alors le cœur du projet. Véritable centre névralgique du quartier de la création la nouvelle halle 6, montre aujourd’hui son vrai visage.

Nous partons pousser la porte de cinq personnes pour qui les nouvelles vies, les nouvelles villes et les nouveaux mondes se construisent par les tiers-lieux. Notre immersion dans leur quotidien militant raconte comment ces espaces urbains sont peut-être depuis longtemps les éléments essentiels de la société du futur.

L’Hôtel-Dieu, tous les habitants d’une ville ou presque y sont passés : ils y sont nés, ils y ont visité des proches, peut-être y ont-ils perdu des êtres chers. Autrefois, on y accueillait les malades mais aussi les pauvres, les orphelins, les indigents. Aussi quand ils tombent en friche après le retrait des services hospitaliers et que la question de la reconversion se pose, cela ne manque pas de soulever de nombreuses interrogations.

Nos vies sont façonnées par notre mode d’habitat et d’autant plus une fois passé l’âge de la retraite. Pour la majorité des seniors, sans compter l’influence du contexte sanitaire actuel, le logement est au cœur de leur quotidien et donc, de leurs préoccupations. Anticipation de la perte d’autonomie, nouveaux besoins de liens sociaux, attachement à son « chez soi », baisse des revenus… Les enjeux sont nombreux et chacun expérimente à sa manière, avec ses moyens physiques et financiers, le mode d’habitat qui lui convient.

Pages