Vous êtes ici

Philippe Poirier

Le cinéma-amateur a trouvé dans les années 50, deux fervents admirateurs, photographes de formation, qui ont enrichi leur album de famille de centaines de films. Ils ont filmés le quotidien et tous ses événements, dont les détails sont riches d’informations historiques. Ainsi se crée le caméra-club, qui se réunit pour échanger des idées et organiser des projections. Les deux fils de ces passionnés racontent cette époque prolifique d’amusements pour les enfants et pour les pères.